Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Un référendum sur la nouvelle Constitution pour entrer dans la quatrième République aura lieu le 17 novembre 2010 dans tous les districts de Madagascar, suite à la dernière conférence nationale tenue en septembre 2010 à Antananarivo, capitale de ce pays.

Le référendum est une élection, par laquelle les Malgaches vont répondre par oui ou par non s’ils acceptent ou rejettent un projet de constitution. La Haute Autorité de la Transition (HAT) considère cette démarche comme le seul moyen pour sortir le pays de la crise politique, qui a duré depuis presque deux ans à Madagascar. Mais les trois autres mouvances politiques ont annoncé qu’ils vont boycotter ce référendum.

C’est également le huitième référendum tenu dans la grande île depuis 1958, quand on compte les référendums rapportés par les journaux officiels malgaches. Le premier était le référendum d’autodétermination de Madagascar tenu le 28 septembre 1958. Suite à ce référendum, la Constitution de la première république a été adoptée par l’assemblée constituante le 29 avril 1959.

Le deuxième a été celui tenu le 8 octobre 1972, quand les Malgaches ont rejeté le programme gouvernemental proposé par le président Philibert Tsiranana. Selon un document historique, 2.897.819 sur les 3.453.722 Malgaches inscrits à la liste électorale ont voté. Le oui a remporté à 96,43% des voix tandis que le non en a remporté 3,57%. Tsiranana a démissionné le 11 octobre 1972 suite aux manifestations massives et sanglante tenue en mai 1972 par les étudiants de l’université d’Antananarivo.

Le troisième référendum a été organisé par le président Didier Ratsiraka le 12 décembre 1975 pour adoption la Charte de la révolution socialiste malgache, approbation de la Constitution de la deuxième république, instituant la République Démocratique de Madagascar. 92, 64% des 3.698.541 Malgaches inscrits sur la liste électorale ont voté. Le oui a remporté à 94,66% des voix tandis que le non en a gagné seulement 5,34%.

Le quatrième référendum, en août 1992 par la Haute Autorité de l’Etat (HAE), dirigé par le cardiologue Albert Zafy, portant sur l’adoption de la Constitution de la troisième République malgache. Cette Constitution a équilibré les pouvoirs entre un président élu au suffrage universel, et une Assemblée nationale souveraine. 65% des malgaches inscrits dans la liste électorale ont voté. Le oui a gagné 72,70% des voix tandis que le non a obtenu 27, 3 %.

Le cinquième a été demandé également par le président Albert Zafy en 1995. Ce référendum a demandé aux malgaches que la désignation et attributions du Premier Ministre soient confiées au chef de l’État, et non plus au Parlement. 71,45% des Malgaches inscrits sur la liste électorales ont voté. Le oui a obtenu 63,56% des voix tandis que le non a gagné 36,44%.

Le sixième référendum a eu lieu le 15 mars 1998, par demande du président Didier Ratsiraka, portant sur l’impossibilité d’empêchement du président par le parlement. 70,28% des inscrits sur la liste électorale ont voté. Le oui a gagné 50,96 % des voix et le non a remporté 49,04 %.

Le septième dernier référendum a été tenu le 4 avril 2007 par le président Marc Ravalomanana. 43,70% des 7.381.091 Malgaches inscrits sur la liste électorale ont voté. Le oui a obtenu 75,33% des voix tandis que le non en a eu 24,67%.

Et le huitième référendum aura lieu le 17 novembre 2010 par l’initiative des politiciens malgaches, qui supportent le président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) Andry Rajoelina. Ce dernier est venu au pouvoir le 17 mars 2009, quand Ravalomanana a démissionné suite aux manifestations massives dirigées par Rajoelina.

Xinhua

Partager cette page

Repost 0
Published by

De La Vision Aux Actions

  • : Le blog des actions d'Andry RAJOELINA
  • Le blog des actions d'Andry RAJOELINA
  • : TRANSFORMER NOTRE VISION EN ACTIONS. Lancement de cette stratégie du Président Andry Rajoelina, le samedi 6 novembre 2010, au Palais des Sports de Mahamasina à Antananarivo
  • Contact

Dossiers